• Démocratie Zéro

    Voici par exemple un travail où des lanceurs d'alertes se sont impliqués. Ces lanceurs d'alertes travaillent aussi quelquefois dans des commissions parlementaires. A titre d'infos, nous aurons le 27 mars une réunion nationale au Sénat. Si vous voulez y participer en tant qu'auditeur libre, nos portes vous sont ouvertes. Mais les places limitées.
     

    Comme cet exemple est en relation directe avec le thème proposé, il peut faire l'objet de commentaires et être débattu. Un film à été réalisé > démocratie zero6 il y a un 5 extrait disponibles, n’hésitez pas à cliquer sur les différents liens pour avoir plus d’informations.

    Ce film est d’autant plus intéressant qu’il se passe en France entre 2010 et 2012.

    Solange Soleil
    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Trois villages d’une vallée isolée du Sud-Est de la France, frontalière de l’Italie, décident en commun de consulter leur population sous forme de référendum consultatif concernant leur rattachement administratif à la CARF, Communauté d’Agglomération de la Riviéra Française, dont l’avenir est d’intégrer la métropole de Nice, la toute première créée en France.

    Le préfet Drevet, soutenu par le président de la métropole Christian Estrosi et le président du conseil général Eric Ciotti, déclare illégal et interdit ce référendum en menaçant élus et associations de 6 mois de prison et de 7500€ d’amende s’ils participent à sa mise en place, alors que partout ailleurs en France ce genre de référendums a lieu sans obstruction.

    C’est en partant de l’examen de cette situation locale et l’analyse des moyens utilisés par les pouvoirs en place pour créer une métropole, que ce film pose la question de l’exercice de la démocratie représentative sur l’ensemble du territoire.

     Cette situation a quelque chose d’universel parce qu’elle révèle les travers de l’exercice démocratique. 

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

    Les gens sont dégoûtés d’une part d’avoir été menacé, méprisés et de ne pas avoir été écouté et d’autre part d’être contraint à une telle centralisation du pouvoir. Ils n’ont plus leur mot à dire sur rien. Plan d’urbanisme, fiscalité, l’eau, l’énergie, transports, déchets, routes, tout est administré très loin de chez eux par des gens qui n’ont aucune connaissance du terrain.

    Récemment le maire de Saorge , Paul Silici, m’a fait part de l’augmentation inappropriée du travail administratif des services municipaux due à l’incapacité de la CARF à assumer de façon cohérente l’administration des petites communes. Cela provoque un temps et un surcoût démesuré. La souveraineté n’est plus. Et même le mot souveraineté est abscond. Il ne s’agit pas de cela. Le problème est d’une simplicité enfantine. Les maires ruraux qui connaissent parfaitement le terrain savaient résoudre les problèmes avec les moyens du bord et ça marchait. Aujourd’hui tout est devenu administrativement plus complexe, plus long, plus cher et évidemment moins efficace.»

    Je le répète ce film ne traite pas de la teneur des enjeux – discutable ou pas- ce film s’attache à la façon dont on peut tordre la démocratie telle qu’elle est inscrite dans la constitution pour parvenir à ses fins. C’est précisément cette articulation que le film met en scène et dénonce, ni plus ni moins.»

    Il y a pire que de mal faire, c'est le faire bien qu'à moitié...

     

     

     

     

     

     

    « Calculer mon bilan carbone Vers la fin des énergies fossiles 'dossier' »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :