• L'ultra libéralisme piégé par la décroissance

    Christian LaurutJe n'ai pas voté

    A la question toute simple : « Comment allons nous pouvoir maintenir le niveau de civilisation actuel avec une pénurie prochaine d'énergie fossile et de minéraux divers?"

    les ultra-libéraux, dont la conviction et le dynamisme sont tout à fait respectables, s’empêtrent néanmoins dans leurs réponses et hésitent sur une posture commune à adopter face cette problématique. L’idée générale qui se dégage est de se retrancher fermement dans le déni, mais avec quelques nuances significatives selon le degré d’extrémisme affiché. Pour les plus farouches, la question est balayée d’un revers de main (invisible) et le problème considéré comme non existant, dans la mesure où, selon eux, la notion de ressources naturelle est fallacieuse et que seule compte la richesse créée par l’échange entre les individus. Pour les plus accommodants, la conviction que le génie humain pourvoira à tout type de disette énergétique et le credo en la résurrection de la surrégénération nucléaire suffit à clore le débat. Des uns comme des autres, nous attendons toujours qu’ils nous expliquent comment remplacer le pétrole dans les domaines suivants : fuel pour les tracteurs agricoles et autres engins (moissonneuse-batteuses, récolteuses diverses, etc..), engrais chimiques, produits phytosanitaires, insecticides, fongicides, herbicides, gas oil pour les camions, kérosène pour les avions, gas oil pour les bateaux. Ceci, bien entendu, n’est qu’une première liste de menus remplacements à effectuer, mais qui concernent tout simplement le besoin premier de l’homme : sa nourriture ! De plus, quant on sait qu’une ville comme Paris de 10 millions d’habitants, soit 1/6 de la population française, n’a qu’une autonomie alimentaire de 48 heures, suspendue à la bonne fluidité d’une noria de milliers de semi-remorques roulant nuit et jour entre Rungis et le reste du monde, nous pouvons raisonnablement nous inquiéter de notre pétro-dépendance alimentaire que rien aujourd’hui n’est en mesure de remplacer. Messieurs les ultras, à vos claviers !…..

    « Lettre ouverte La guerre des mondes: aisés et démunis »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :